Pour le BTP, la Normandie n’attend pas

2 commentaires Le par

A l’occasion de la conférence pour l’investissement dans la région qui s’est déroulée vendredi dernier en présence de plus de 200 chefs d’entreprises,  nous avons signé, avec le Préfet de Région Pierre-Henry Maccioni et le directeur de la Banque européenne d’investissement en France Henry Marty-Gauquié, la charte destinée à lutter contre les offres anormalement basses dans les travaux publics. Cette charte pionnière est relevée dans le journal national « Les Échos » ici. Le BTP est un secteur particulièrement sensible à la conjoncture économique qui nécessite une attention particulière des pouvoirs publics. C’est pourquoi les deux Régions de Haute et Basse-Normandie ont décidé de mettre

La Normandie a besoin du Havre, Le Havre a besoin de la Normandie

0 commentaire Le par

J'étais jeudi au Havre pour signer avec le Député-Maire Edouard Philippe le Contrat de l'Agglomération Havraise 2014-2020. Par ce contrat, la Région et le territoire havrais s'engagent pour plus de 357M€ en faveur du développement de la Porte Océane, dont environ 70 M€ (soit près de 20%) de la Région. Cet engagement s'ajoute aux Contrats de Plan Haut-Normand et de la Vallée de la Seine, qui comprennent eux aussi des investissements très importants pour le territoire havrais, notamment en matière portuaire. Le précédent Contrat d'Agglomération avait rendu possible, entre autres, la construction du Stade Océane, la réalisation du Tramway ou encore le développement

Rassemblement et investissement: un nouvel élan pour le « 276 » !

0 commentaire Le par

Avec Jean-Louis Destans et Nicolas Rouly, Présidents des Départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, j’ai signé pour la Région Haute-Normandie la nouvelle génération du Contrat «276 », pour la période 2015-2020. L’objectif de ce Contrat est d’associer les efforts financiers des trois collectivités, Région Haute-Normandie - Département de Seine-Maritime - Département de l’Eure, sur un programme d'investissement commun. Se rassembler pour investir, c'est une façon efficace de gérer l'argent public. Cette association unique en France prend aujourd’hui un nouvel élan. De cette nouvelle période de collaboration étroite naîtront plus de cinquante projets structurants, le tout pour un engagement financier de près de

Signature des Contrats de Plan : rassemblement et investissement pour la Normandie

0 commentaire Le par

Avec le Président de la Région Basse-Normandie Laurent Beauvais, j’ai eu l’honneur et le plaisir de signer les Contrats de Plan Etat-Régions avec le Premier ministre Manuel Valls, hier à Honfleur (merci au Maire Michel Lamarre pour son accueil chaleureux et plein d'humour). Auparavant, nous avons visité le centre de recherche GANIL à Caen, puis rencontré des chercheurs et de jeunes entrepreneurs créateurs de start-ups normandes à Mont-Saint-Aignan près de Rouen. Les deux ministres normands Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve étaient également à nos côtés pour assister à cet « acte de naissance » de la Normandie... un vendredi 13 ! Les Contrats de Plan que

Vallée de la Seine : notre travail porte ses fruits

0 commentaire Le par

Depuis plus d'un an nous nous battions, avec de nombreux élus locaux et représentants de la société civile, pour que la Vallée de la Seine, territoire stratégique d'intérêt national, bénéficie d’investissements et d'engagements nationaux. Cette bataille de l'investissement, nous sommes en train de la gagner. Le 8 novembre 2013, de nombreux acteurs Normands et Franciliens signaient un courrier au Premier ministre lui demandant de s'engager avec nous sur un Contrat de Plan Interrégional (CPIER), significatif en termes de moyens et venant en supplément -et non en substitution- des Contrats de Plan Régionaux. Aujourd'hui, ce CPIER devient réalité. La mise en place d’un Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions -le tout premier en France

Transition énergétique, infrastructures, investissements d’avenir: le Gouvernement s’engage pour la France et la Haute-Normandie

0 commentaire Le par

Comme il s'y était engagé, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a dévoilé mardi dernier un grand plan d'investissements (détail ici) pour préparer la France de demain. A la fois ambitieux par son ampleur et réaliste parce qu'adossé à une saine gestion des finances publiques, ce plan 'Investir pour la France' est doublement décisif: pour le pays, et pour notre Région. Pourquoi ? *** D'abord parce que les priorités du plan sont, tout simplement, les bonnes priorités. Transition énergétique (qui est une opportunité formidable pour l'emploi, l'activité et la capacité d'innovation de nos entreprises), infrastructures de transport, réseaux numériques, santé, renouvellement urbain... Ces choix sont les bons pour créer les conditions d'un développement économique durable et soutenable. Concrètement,

Nous disons à la droite: « Mettez de l’huile dans les rouages plutôt que sur le feu »

1 commentaire Le par

L'opposition systématique et stérile n'a jamais été ma tasse de thé. Face au chômage, face aux difficultés économiques et sociales, dans la crise qui n'est rien moins qu'un changement de monde, il est impératif de sortir des postures et de rassembler nos forces. C'est l'honneur du décideur politique, quelles que soient ses opinions républicaines, de savoir dire 'oui' lorsque cela est utile au territoire qu'il représente et défend. Malheureusement, la droite haut-normande a fait ces dernières semaines la démonstration de son refus d'adopter cette démarche d'intérêt général. Que s'est-il passé, concrètement ? Lors de la séance plénière du Conseil Régional du 24 juin dernier, les élus de

Grincheux à droite, faiseux à gauche

0 commentaire Le par

J'ai lu dans un entretien à Paris-Normandie que l’archi-cumulard Morin (maire d’Epaignes, président de la Communauté de Communes, conseiller général, député…), célèbre essentiellement pour avoir prétendu assister au débarquement des Alliés alors qu’il est né… en 1961, répand son aigreur en volutes stériles d’inélégantes vacuités. La Haute-Normandie serait selon lui gérée « sans aucune aspiration, aucune énergie ». Ce serait une « gestion pontifiante, sans ambition ni souffle ». On pourrait rappeler, cruellement mais utilement, que le personnage en question aime tellement la Haute-Normandie qu'il n'a assisté, lorsqu'il était élu régional de 2004 à 2010, qu'à moins de dix séances plénières du Conseil régional sur plus

Mauvaise dette et mauvaise foi

0 commentaire Le par

C'est un procès récurrent: tout comme la gauche aurait accédé aux responsabilités par "effraction", elle ne saurait pas gérer l'argent public. Après dix années de droite au pouvoir, les faits démontrent exactement le contraire. En France, au gouvernement comme dans les collectivités, le mauvais gestionnaire, c'est la droite. Particulièrement lorsque c'est N.Sarkozy qui décide: avec lui, c'est la sortie de route assurée! Et c'est la situation à laquelle nous faisons face maintenant. Faisons d'abord un sort à une idée reçue: toute dette est-elle mauvaise? La réponse est non. Pour financer de grandes infrastructures, investir dans la recherche, l'innovation, la transition sociale-écologique (l'alter-croissance dont parle mon ami Guillaume Bachelay),

Sealynx: victoire du redressement productif – préparons l’avenir

0 commentaire Le par

(photo France 3 Haute-Normandie) J'étais hier, avec de nombreux élus locaux dont le Président de Région Alain Le Vern et le Président du Département de l'Eure Jean-Louis Destans, à Charleval pour accueillir le Ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, et saluer le combat des salariés pour la reprise de l'équipementier automobile Sealynx, emblématique de la vallée de l'Andelle. Avec mon ami Richard Jacquet, Maire de Pont-de-l'Arche, nous étions sur place la semaine dernière également pour faire le point avec certains des représentants syndicaux. La reprise de Sealynx par l'entreprise GMD devrait être officialisée le 15 mars par le tribunal de commerce de Nanterre. Cette décision

Les derniers contenus multimédias