Le changement c’est maintenant: 118 millions d’euros supplémentaires pour les bourses étudiantes dès la rentrée

0 commentaire Le par

La Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a présenté ce mardi 16 juillet la réforme des systèmes des bourses aux organisations représentatives étudiantes. Davantage de bourses pour davantage d’étudiants: c’est l’objectif de la réforme présentée par le Gouvernement. Concrètement, 118 millions d’euros supplémentaires sont d’ores et déjà prévus pour la rentrée 2013, le double pour la rentrée 2014.

Deux profils d’étudiants sont principalement concernés :

  • les étudiants boursiers dits ‘de l’échelon 0’,
  • les étudiants boursiers issus des familles les plus modestes, dont les parents gagnent moins de 7 540 euros par an.

NB: Les bourses au mérite, versées aux bacheliers boursiers ayant obtenu une mention Très Bien et qui poursuivent leurs études dans l’enseignement supérieur, sont maintenues telles qu’elles existent actuellement, jusqu’à la rentrée 2014.

55 000 nouveaux boursiers dès la rentrée 2013

La réforme prévoit la création de 55 000 bourses annuelles de 1 000 euros pour les étudiants des classes moyennes (dont les revenus des parents sont inférieurs à 33 100 euros par an). Cette mesure concerne 40 % des boursiers échelon 0, qui bénéficient aujourd’hui de l’exonération des droits de scolarité et de cotisation de Sécurité sociale mais ne perçoivent pas de bourse.

+ 700 euros par an pour les 30 000 éudiants les plus précaires

Un nouvel échelon de bourse (l’échelon 7) va être créé pour les étudiants les plus précaires (dont les revenus des parents sont inférieurs à 7 540 euros par an). Grâce à cette mesure, ils pourront bénéficier dès la rentrée 2013 d’une revalorisation significative de leur bourse de 15 %, soit 5 500 euros annuels contre actuellement 4 697 euros.

Avec cette réforme, le Gouvernement fait clairement le choix de la priorité à la jeunesse et de la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur. Cette politique est parfaitement complémentaire de celle menée par la Région, qui engage près de 450 millions d’euros chaque année pour la formation professionnelle, l’apprentissage et l’enseignement -c’est-à-dire plus de la moitié des dépenses de la collectivité.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Suite aux inquiétudes concernant la fermeture de plusieurs établissements de formation sanitaire en Normandie, les élus régionaux et parlementaires (Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Benoît ARRIVE, Guy BAILLIART, Laurent BEAUVAIS, Laurence DUMONT, Corinne
Le par
Les Britanniques ont voté. Le résultat est un choc pour l’Europe, c’est aussi un coup porté à l’Union Européenne. Au-delà des
Le par

Les derniers contenus multimédias