Mobilisation et rassemblement autour du Havre 2024 !

1 commentaire Le par

J'étais ce mardi matin à Paris, avec Valérie Fourneyron, ancienne Ministre des Sports et Députée de Seine-Maritime, et Edouard Philippe, Député-Maire du Havre, pour déposer auprès du Comité National Olympique la candidature du Havre-Normandie pour accueillir les épreuves sportives de voile lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Cette candidature est celle de l'évidence (Le Havre et la Normandie sont la façade maritime naturelle de Paris!) et de l'excellence (n'oublions pas que la première société des régates de France fut fondée... au Havre). C'est aussi l'occasion de montrer que la Normandie sait se rassembler, au-delà des clivages politiques, lorsqu'il

La Maison de la terre : la Culture et le Tourisme ne sont pas réservés aux grandes agglomérations!

0 commentaire Le par

J’ai participé samedi dernier à l’inauguration de la Maison de la terre à Bosc-Roger en Roumois dans l’Eure. Ce nouvel équipement culturel et touristique est destiné à valoriser le patrimoine potier local, reconnu dès le 15ème siècle. Le gisement d’argile exceptionnel qui existait à Bosc-Bénard Commin a favorisé le développement d’une production argilière dont l’exploitation a façonné le tissu économique local, avec la production d’objets du quotidien et de briques pour les constructions. Portée par l’association Tuiles poteries et briques du Roumois (ATPBR) présidée par la lumineuse Françoise Guilluy, la Maison de la terre permettra la pratique d’activités adaptées telles que des ateliers pour

L’équitation normande au sommet

0 commentaire Le par

Avec Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie, j’étais ce week-end à Jullouville pour les courses hippiques sur la plage. Située entre Avranches et Granville face aux îles Chausey et abritée par la baie du Mont-Saint-Michel, la plage de Jullouville se transforme, comme chaque année le temps d’une marée basse, en hippodrome marin où sept courses de trot y sont disputées. Normands, vacanciers et soleil étaient au rendez-vous pour ces courses dans un hippodrome éphémère. Dans le même temps, à 8500 kilomètres de là, la Normande Pénélope Leprévost était qualifiée pour la finale de la Coupe du monde de saut d’obstacle à Las Vegas et est devenue Vice-championne du monde de

De Paris à la Normandie : le Train de l’Impressionnisme est sur les rails!

8 commentaires Le par

 J’ai participé aujourd’hui au lancement du Train de l’impressionnisme. Le train, paré d'une toile de maître, a été dévoilé à Paris pour filer ensuite sur les rails de l’impressionnisme à destination de la gare de Vernon-Giverny (que nous avons récemment faite renommer ainsi!), puis de Rouen. Jusqu’au 27 septembre, deux allers-retours supplémentaires avec des trains habillés d’illustres tableaux impressionnistes signés Monet et Pissarro seront mis en circulation sur la ligne Paris-Rouen chaque week-end. Bien entendu, ces trains sont accessibles à tous, et d'abord aux Normands. L’idée est de proposer aux Franciliens, aux touristes français et étrangers, une excursion « clés en main »

Gare de Vernon-Giverny : améliorer le train, développer le tourisme

0 commentaire Le par

Giverny est un nom connu dans le monde entier. Le village accueille tous les ans des centaines de milliers de visiteurs de toutes nationalités venus découvrir les lieux qui ont tant inspiré Claude Monet, l'un des maîtres de l'impressionnisme. Partant du constat que la ligne Paris-Rouen-Le Havre s'arrête à la gare de Vernon, distante de seulement quelques kilomètres de Giverny et que beaucoup de voyageurs ignorent cette proximité, j'avais demandé à Guillaume Pepy, patron de la SNCF, en accord avec les élus locaux qui émettaient le même souhait, que la gare soit renommée ''Vernon-Giverny". C'est désormais chose faite – j'ai participé

Stop au clochemerle! À propos du projet sur les Vikings

0 commentaire Le par

Depuis quelques jours, certains journaux relaient complaisamment la rumeur d'une prétendue "mainmise" de la Haute-Normandie à travers le projet de musée des Vikings que je porte. J'ai même lu un article intitulé "La guerre des Normandie". Fichtre, le mot est fort! N'est-ce pas un peu 'too much', comme diraient nos voisins britanniques? Pourrait-on, "une heure, une heure seulement" comme le chantait le grand Jacques, arrêter d'entretenir ce clochemerle qui fait tant de mal à la Normandie? Avec Laurent Beauvais, nous avons souhaité mettre les choses au point. Oui, la Région Haute-Normandie vient de lancer un appel d’offres sur une « étude d’opportunité sur la réalisation d’un équipement culturel et touristique sur

Les derniers contenus multimédias