Semaine de l’industrie: PME, grands groupes, filières, cohérence d’une politique de gauche

0 commentaire Le par

Cette semaine était la semaine de l'industrie. N'oublions jamais que la droite, en dix ans de gouvernement, a laissé mourir plus de 700 000 emplois industriels directs (et combien d'indirects...). La droite a abandonné l'industrie, bras ballants voire mains dans les poches pour les plus libéraux d'entre eux.L'urgence pour la gauche, c'est le redressement productif pour le redressement du pays. C'est pour cela que nous nous sommes battus avec succès, gouvernement et élus locaux, pour préserver les sites de Sealynx à Charleval ou de M-REAL à Alizay. C'est pour cela que nous défendons, avec Guillaume Bachelay, Dominique Randon et beaucoup d'autres,

Accord chez Renault: dans la crise, préserver l’activité en France

0 commentaire Le par

Le 17 janvier dernier, je réagissais ici aux annonces de Renault concernant ses sites en France. J'exprimais ma détermination, avec les élus socialistes, à défendre l’avenir de la filière automobile en Haute-Normandie: plus de 27 000 salariés, près de 300 équipementiers et sous-traitants, c'est décisif. Je disais mon soutien aux salariés et mon extrême vigilance à ce que les engagements de Renault (préservation des sites, augmentation du volume d'activité de ces sites notamment), soient effectivement tenus. Qu'en est-il aujourd'hui ? Hier, trois syndicats (la CFDT, la CFE-CGC et FO) ont signé l’accord avec la Direction de Renault. Celui-ci avait été soumis la veille à la

Pétroplus: l’espoir, la volonté, la responsabilité

0 commentaire Le par

Comme beaucoup d'élus, militants, sympathisants, citoyens Haut-Normands Seinomarins ou Eurois, j'étais ce midi devant la raffinerie de Petit-Couronne pour soutenir les salariés de Pétroplus. Depuis octobre 2011, près de 18 mois, nous sommes à leurs cotés. Hier, aujourd'hui et demain, nous sommes et restons mobilisés.L’objectif premier n'a pas changé: la reprise industrielle du site pour sauvegarder les emplois, directs mais aussi indirects. Ce soir, c'est l'espoir. Plusieurs offres ont été déposées. Elles doivent toutes être examinées avec le plus grand sérieux et le plus grand intérêt. Depuis mai dernier et encore aujourd'hui, les équipes du Gouvernement -en particulier celles du Ministère du Redressement Productif qui font un travail remarquable, aux

Le changement, c’est maintenant: la loi sur la reprise des ‘sites rentables’ sera déposée

0 commentaire Le par

Mardi dernier, lors de la réunion de groupe des députés socialistes à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a marqué l'accord du Gouvernement pour introduire dans la loi de nouvelles dispositions concernant la reprise des sites industriels rentables (loi dite 'Florange'). C'est mon ami Guillaume Bachelay, numéro 2 du PS et député de Seine-Maritime, qui a été chargé de préparer ce travail important pour défendre l'industrie dans notre pays et singulièrement en Haute-Normandie. Ces dispositions devraient être introduites avant la mi-2013.Comme l'a dit Harlem Désir, le Parti socialiste proposera dans ce cadre que des possibilités plus importantes et nouvelles soient

Renault: soutien aux salariés, vigilance maximale

0 commentaire Le par

Renault a annoncé vouloir supprimer 7 500 postes en France d'ici fin 2016, "en raison des évolutions du marché de l'automobile". Cela concerne aussi la Haute-Normandie, qui accueille plusieurs sites de Renault à Cléon, Sandouville, Dieppe, Gaillon, Grand-Couronne...Je pense aux salariés de ces sites. Je comprends et je partage leur grande inquiétude. Comme l'ont indiqué les parlementaires socialistes de Seine-Maritime (communiqué), nous sommes déterminés à défendre l’avenir de la filière automobile en Haute-Normandie. A ce stade, et à la différence de PSA, il n'y a ni fermeture de site, ni licenciements, les deux lignes rouges absolues. Mais nous serons

Les derniers contenus multimédias