Des véhicules électriques et des emplois « Made in Normandie »

1 commentaire Le par

En présence notamment de mes amis Guillaume Bachelay, Député de Seine-Maritime, Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, et de nombreux élus (Alain Ovide, Frédéric Marche, Nadia Mezrar...) j’ai inauguré hier la nouvelle ligne de fabrication du moteur électrique à l’usine Renault de Cléon. Le lancement de la production cette année confirme l'excellence industrielle du site et surtout des savoir-faire de ses salariés. Le nouveau moteur électrique R240 équipera notamment la Zoé et permettra d’accroître son autonomie pour atteindre 240 km. Depuis plusieurs années, la Région est à l’impulsion de la transition énergétique. Dès le départ, elle a soutenu la fabrication du moteur R240

Aéronautique : la Normandie de demain se dessine au Bourget

0 commentaire Le par

Le salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget a ouvert ses portes ce lundi en présence de plus de 2200 exposants. C’est en tant que Président de Région que j’y suis allé mardi, accompagné de Raphaël Chauvois, Vice-président de la Région Basse-Normandie. Pendant plus de sept heures, nous avons arpenté les travées du salon et rendu visite aux 37 entreprises normandes (22 de Haute-Normandie, 15 de Basse-Normandie) qui sont hébergées sur le magnifique pavillon Normandie Aero Espace (NAE), financé par les deux régions normandes. La Normandie est une terre fertile pour l'aéronautique et l'aérospatiale ; c'est même la troisième région de

Les cheminées d’Alizay fument à nouveau

0 commentaire Le par

Je me suis rendu mardi à la signature de l'accord de vente de l’usine de pâte à papier d’Alizay, entre le Département de l’Eure, l'entreprise thaïlandaise Double A et le Grand Port Maritime de Rouen (Haropa). Souvenons-nous: il y a à peine deux ans, le papetier M-Real arrêtait ses activités et licenciait 300 salariés. Soutenu par le gouvernement et la Région Haute-Normandie, le Président du Département de l’Eure Jean-Louis Destans décidait de racheter en 2013 l'ensemble du site avant de revendre la machine à papier au Thaïlandais Double A. Aujourd’hui, c’est la seconde partie du site qui est vendue par le Département. Cela

Compin, la Normandie qui gagne (encore!)

0 commentaire Le par

Je vous en parlais déjà l'année dernière, la société Compin, basée dans l'Eure, est un bel exemple de la Normandie qui gagne. Un an après avoir remporté deux marchés très importants, l'entreprise ébroïcienne, leader sur le marché français de la fabrication de sièges ferroviaires et de bus, vient d'annoncer son rachat de la société espagnole Fainsa. Cette opération va faire passer leur chiffre d'affaire de 57 à 100 millions d'euros et leur effectif atteindra 560 salariés, dont près de 230 dans l'Eure. Je salue la belle réussite pour cette pépite euroise soutenue depuis longtemps par la Région mais aussi le Département

Davigel : vigilance et exigence

0 commentaire Le par

Le groupe agroalimentaire Nestlé a annoncé son intention d’étudier « les options stratégiques pour le développement de sa filiale», le fabricant français de produits surgelés Davigel. Cette entreprise, spécialisée dans la commercialisation de produits frais, de produits surgelés et de crèmes glacées, fournit  plus de 70 000 professionnels de la restauration. Davigel emploie aujourd’hui 700 personnes en Haute-Normandie réparties sur trois sites de l’arrondissement dieppois : le siège social à Martin-Eglise (300 salariés), une usine à Offranville (250 salariés) et un centre logistique à Tôtes (150 salariés). C'est une très belle réussite dieppoise et normande. Dans son communiqué, Nestlé indique qu'à travers cette décision, « il s’agit principalement d’identifier

De Shenzen à Barentin : avec le soutien de la Région, Lucibel relocalise en Haute-Normandie

0 commentaire Le par

C’est désormais officiel : Lucibel a choisi notre région pour relocaliser une grande partie de ses activités industrielles, depuis la Chine vers le site actuel de Schneider Gardy à Barentin. L’excellence de notre territoire et de nos salariés est reconnue. C’est une pépite qui rejoint aujourd’hui la Haute-Normandie. Leader dans le secteur des éclairages LED, plus durables et plus économes en énergie, Lucibel est identifiée comme une des 100 entreprises les plus prometteuses au monde en matière d’éco-technologies. Pour Lucibel, le choix de la Haute-Normandie est une décision stratégique qui ouvre des perspectives de développement importantes, avec un potentiel de plusieurs centaines d’emplois directs.

Vigilance autour du projet Alpine à Dieppe

0 commentaire Le par

Lors d'un comité d'entreprise extraordinaire qui s'est tenu ce matin, Renault a annoncé la fin de sa coopération avec l'entreprise anglaise Caterham autour de la nouvelle Alpine, modèle phare du constructeur produit à Dieppe. Lancé en 2012, concrétisé en juin 2013, soutenu par la Région Haute-Normandie, par l'Agglo Dieppe-Maritime et par Arnaud Montebourg, Minsitre du Redressement Productif, ce projet avait permis de garantir l'avenir du site Dieppois et de renforcer le rôle de la Haute-Normandie en matière de recherche et de développement dans le secteur automobile. Depuis 1969, l'usine de Dieppe, site historique de la marque, a produit plus de 400 000 véhicules et l'excellence des savoir-faire de ses salariés est connue

Reprise des sites industriels rentables: engagement tenu

0 commentaire Le par

En janvier, j'avais annoncé le lancement par le PS et en particulier Guillaume Bachelay, numéro 2 du PS et député de Seine-Maritime, d'un travail pour introduire de nouvelles dispositions concernant la reprise des sites industriels rentables. Nous voulions notamment que les salariés aient une capacité très directe d’intervenir dans les conditions de reprise de ces sites. C'était un engagement du Président de la République et du candidat François Hollande. Engagement tenu. Une proposition de loi a été présentée hier, mardi 30 avril, au sujet de la reprise des sites industriels. Préparée par le président de la commission des Affaires

Pétroplus: le combat pour le repositionnement industriel du site continue

0 commentaire Le par

Dans un post précédent j'avais écrit que nous, socialistes haut-normands, étions solidaires des salariés de la raffinerie 'Pétroplus' de Petit-Couronne "hier, aujourd'hui et demain". Cela s'est vérifié ce lundi matin. Avec mes collègues et amis Guillaume Bachelay, député de la circonscription, Frédéric Sanchez, Président de la CREA, Dominique Randon, Maire de Petit-Couronne, Didier Marie, Président du Département de Seine-Maritime, Yvon Robert, Maire de Rouen, j'ai participé à la première réunion du comité de pilotage de 'repositionnement du site Petroplus à Petit-Couronne', à la préfecture de Haute-Normandie à Rouen. J'y représentais la Région, en tant que Vice-président chargé de l'emploi

Pétroplus: solidaires hier, aujourd’hui, demain.

1 commentaire Le par

J'étais ce matin devant le tribunal de commerce de Rouen, avec les Pétroplus. Le Tribunal a rendu son verdict: il a jugé qu'aucune des offres déposées ne présentait les garanties industrielles et financières nécessaires. Comme je l'avais évoqué dans un post le 5 février dernier, ces garanties étaients indispensables pour assurer une reprises durable du site et des emplois. Le Tribunal a jugé qu'elles n'avaient pas été fournies. Comme l'a indiqué l’avocat de l’intersyndicale, Jean-Marie Valentin, « malheureusement, les repreneurs n’ont pas été en mesure de lever les ambiguïtés » de leurs offres. Depuis seize mois, avec de nombreux élus locaux au premier rang desquels

Les derniers contenus multimédias