Accord sur la sécurisation de l’emploi: un pas dans la bonne direction

0 commentaire Le par

 La négociation sur la sécurisation de l'emploi a abouti vendredi 11 janvier à un accord. Plusieurs organisations ont déjà indiqué qu’elles avaient l’intention de le signer : la CFDT, la CFTC, la CGC côté syndical ; et côté organisations patronales, le MEDEF, la CGPME et l’UPA. Le projet de loi que prépare le Gouvernement fera une transposition fidèle de cet accord. Par définition, les compromis ne sont jamais totalement satisfaisants. On peut toujours trouver matière, dans un sens comme dans l'autre, à considérer que cela est imparfait, insuffisant ou au contraire que cela est trop. Pour ma

Relance de l’appel d’offres ‘éolien offshore’: notre mobilisation paie

0 commentaire Le par

Engagement tenu, bonne nouvelle pour la Haute-Normandie. La mobilisation des élus socialistes a payé.Après avoir présenté lundi des mesures en faveur de la filière photovoltaïque, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie Delphine Batho a lancé hier l’appel d’offres pour la construction de deux grands nouveaux parcs éoliens, au large du Tréport et de Noirmoutier (Vendée).Avec ce second appel d’offres le gouvernement confirme, comme il s'y était engagé, sa volonté de soutenir une filière industrielle durable, porteuse d'emplois et tournée vers les énergies renouvelables. Les investissements générés par cet appel d’offres s’élèveront à environ

« Pour un nouveau modèle français », par Jean-Marc Ayrault

0 commentaire Le par

(Tribune dans Le Monde du 3 janvier 2013) La France est à la croisée des chemins. Au cours de deux siècles d'histoire républicaine, nous avons progressivement édifié un modèle politique, social et économique fondé sur quelques principes simples mais d'immense portée : la liberté, l'égalité, la fraternité. Or ce modèle est aujourd'hui fragilisé : les inégalités économiques se creusent, le chômage et la dette publique s'envolent, nos entreprises peinent à exporter comme à satisfaire la demande intérieure ; nos concitoyens dénoncent le caractère peu démocratique et opaque des décisions publiques, se détournent des urnes ou sont tentés par les extrêmes

Le redressement passe par les PME

0 commentaire Le par

Conformément à nos engagements, François Hollande et le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault ont mis les PME au centre des réformes lancées ces six derniers mois. Tous les grands projets économiques soutenus par le Gouvernement en ce début de quinquennat mettent l’accent sur la nécessité de relancer la production et la création d’emplois par d’avantage d’investissement dans les PME. La création de la Banque Publique d'Investissement (BPI) -engagement numéro un de François Hollande, porté notamment par Guillaume Bachelay- détenue à parité par l’Etat et la Caisse des dépôts et consignations, vise à pallier les difficultés de financement et de développement des

Le changement, c’est maintenant: la réforme bancaire promise est engagée.

0 commentaire Le par

Sous Sarkozy et la droite, l'Etat se préoccupait beaucoup des banques (qu'il a généreusement renflouées sans véritables contreparties), et pas assez des Français. Cette période est heureusement révolue.Aujourd'hui, le projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires a été présenté au Conseil des ministres. C'est la traduction de l’engagement n°7 de François HOLLANDE: « Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi, de leurs opérations spéculatives ». Engagement tenu!La France est précurseur. Elle sera la première en Europe à mettre en place une réforme structurelle des banques, cohérente avec la mise en place en Europe de

Le changement, c’est maintenant: la BPI, banque de croissance pour les PME, est née.

1 commentaire Le par

Engagement tenu!Jeudi dernier, les députés ont signé l'acte de naissance de la Banque publique d'investissement (BPI), qui doit démarrer ses activités début 2013.C'était le premier engagement du candidat François Hollande. Engagement tenu. Banque de la croissance française, soutien de l'économie réelle, elle devrait être dotée d'une force de frappe de 42 milliards d'Euros (excusez du peu!), dont 20 Md€ de prêts,  12 Md€ de garanties et 10 Md€ d’investissements.La BPI aura pour priorité d’offrir l’ensemble des instruments de soutien financier aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI), en conformité avec les règles européennes. Elle offrira également des services d’accompagnement et de soutien renforcé

Soutenir nos exportations: tout pour l’emploi !

0 commentaire Le par

Lors du Conseil des Ministres d'aujourd'hui, le Gouvernement a acté les priorités d’action pour soutenir nos entreprises à l'international.Le diagnostic est connu: depuis dix ans, en matière de commerce extérieur, la France est en chute libre. La droite, une fois de plus, nous laisse un champ de ruines. Le solde du commerce extérieur, qui était positif en 2002, a atteint -70 milliards d’euros en 2011. L’année dernière, la France présentait le 2ème plus grand déficit commercial de l’Union Européenne. Bien sûr il y a la facture énergétique, mais elle n’en explique qu’une partie.Le Gouvernement a décidé d'agir. Pas de croissance durable

Les premiers « emplois d’avenir » Haut-Normands sont signés: le changement, c’est maintenant

0 commentaire Le par

Valérie Fourneyron et Laurent Fabius, avec le Président de la CREA Frédéric Sanchez, étaient vendredi matin à la Mission Locale de l'Agglomération de Rouen pour la signature des six premiers contrats d'avenirs de Haute-Normandie. Les six jeunes concernés travailleront pour la CREA, la Ville de Rouen, et l'association Education & Formation.Promesse phare de François Hollande qui avait mis la jeunesse au cœur de sa campagne, les emplois d'avenir visent à combattre le chômage des jeunes de 16 à 25 ans, et plus particulièrement ceux sans diplôme ni qualification professionnelle. Comme l’a dit Jean-Marc Ayrault, ce nouvel engagement tenu est le choix

Les derniers contenus multimédias