Usine de pales à Cherbourg, permis de construire déposés au Havre : l’éolien normand est dans le vent !

0 commentaire Le par

Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore long, on peut se féliciter de ces deux bonnes nouvelles pour la Normandie. Nous les devons, d'abord, aux compétences, aux savoir-faire industriels et portuaires des salariés Normands.Je tiens aussi à saluer le rôle décisifs des élus locaux, je pense en particulier à Alain Le Vern, Catherine Troallic, Estelle Grelier et Guillaume Bachelay en ex-Haute-Normandie, à Laurent Beauvais, Benoît Arrivé, Geneviève Gosselin, Jean-François Le Grand et Bernard Cazeneuve en ex-Basse-Normandie. Des investissements publics importants et une action collective de longue haleine,

Bonne année 2016

1 commentaire Le par

Vœux de Laurent Beauvais et Nicolas Mayer-Rossignol pour les Normands et la NormandieA l’aube de cette nouvelle année, nous adressons à tous les Normands nos vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur et d'épanouissement personnel. Que 2016 soit une année de paix, de tolérance et de progrès.Dès demain, 1er janvier, la Normandie sera (ré-)unie ! C’est un grand moment pour notre Région. Nous le devons au Président de la République, au Gouvernement ainsi qu'aux parlementaires qui ont voté la loi portant réunification de la Normandie. Pour notre part, pendant près de deux ans, nous avons consacré toute notre énergie à

L’accueil des réfugiés, pour nous, c’est oui !

1 commentaire Le par

[youtube]http://youtu.be/sMzFItXDJ7s[/youtube]Face aux drames insupportables qui se succèdent à nos frontières, la Normandie ne peut rester sans agir. L'Histoire de notre région nous oblige. Nous savons, ici, le prix de la liberté et la valeur des Droits de l’Homme. Devant l’urgence, nous déclarons Haute et BasseNormandie Régions solidaires. Dans les plus brefs délais nous proposerons à nos assemblées régionales la mise en place exceptionnelle d’un fonds d’aide de 50 000€, à destination des associations œuvrant pour l’accueil des réfugiés, dont nous tenons à saluer le travail et l’engagement de leurs membres et bénévoles. Nous travaillerons également avec les bailleurs sociaux sur les moyens, en liaison étroite avec les collectivités locales volontaires,

Bonne rentrée en 3D!

1 commentaire Le par

L'Education, c'est le premier sujet. Cela doit être le premier projet. A la Région, c'est le premier budget.J’adresse tous mes vœux de réussite aux jeunes normands dont la rentrée scolaire se déroule cette semaine. Je tiens aussi à saluer tous les enseignants, personnels techniques et administratifs qui les accueillent, pour le travail de très grande qualité qu'ils fournissent, non seulement fin août-début septembre, mais surtout, tout au long de l'année. La République (nous!) peut être fière de ses hussards.Hier, après avoir accompagné mes enfants pour leur rentrée, j’ai visité le lycée Blaise Pascal à Rouen, aux côtés de Claudine Schmidt-Lainé,

Trains « Regiolis » sur Rouen-Dieppe : investir dans le meilleur pour les Normands

1 commentaire Le par

Aux côtés de Jean-Philippe Dupont, directeur régional SNCF mobilités de Paris Saint-Lazare, de Haute et Basse-Normandie, Noel Levillain, Vice-président de la Région Haute-Normandie et Jean Williamson, directeur du site Alstom Transport de Reichshoffen (où ont été construites les rames), j’ai accueilli la première des dix nouvelles rames de train « Regiolis » au technicentre de Sotteville-les-Rouen.Ce nouveau TER circulera dès le mois de septembre sur la ligne Rouen-Dieppe. L’arrivée des neuf autres rames s’échelonnera jusqu’à l’automne 2016. C'est un investissement régional conséquent de 80 millions d’euros pour l’avenir de notre service public ferroviaire normand. Ces nouveaux TER, long de 72 mètres et d’une capacité

Signature du Contrat de Plan Interrégional : des engagements pour la vallée de la Seine et la Normandie

0 commentaire Le par

Le Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions (CPIER) Vallée de la Seine, conclu pour la période 2015-2020 a été signé lors du congrès de l'Association des Régions de France (ARF) qui a eu lieu à Rouen il y a quelques jours.L’objectif du CPIER Vallée de la Seine est d’intégrer les projets et démarches ayant une valeur ajoutée interrégionale et permettant de développer les synergies entre les acteurs situés le long de notre épine dorsale qu’est la Seine. Ceci afin de tirer le meilleur parti économique et environnemental de ce territoire qui englobe les deux régions normandes (sauf l'Orne) et une partie de l’Île-de-France (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-d’Oise

Agir rapidement et concrètement pour les agriculteurs normands

1 commentaire Le par

Le programme de développement rural régional (PDRR), sur lequel la Région a travaillé pendant plusieurs mois, n’est à ce jour pas validé par la Commission européenne. Cette situation a considérablement freiné la finalisation des mesures d’installation des jeunes agriculteurs en Haute-Normandie puisqu’ils ne pouvaient pas en percevoir les aides. Cela n’est pas acceptable et plusieurs agriculteurs se retrouvent dans une situation intenable.Suite à la sollicitation des jeunes agriculteurs haut-normands et sans attendre l'aboutissement des négociations entre l'Etat et l'Union européenne, la Région agit dès maintenant pour les aider. Concrètement, j'ai souhaité que la Région apporte une aide immédiate à l'installation des jeunes agriculteurs, anticipant et se substituant à l'aide européenne

Pour le BTP, la Normandie n’attend pas

2 commentaires Le par

A l’occasion de la conférence pour l’investissement dans la région qui s’est déroulée vendredi dernier en présence de plus de 200 chefs d’entreprises,  nous avons signé, avec le Préfet de Région Pierre-Henry Maccioni et le directeur de la Banque européenne d’investissement en France Henry Marty-Gauquié, la charte destinée à lutter contre les offres anormalement basses dans les travaux publics. Cette charte pionnière est relevée dans le journal national « Les Échos » ici.Le BTP est un secteur particulièrement sensible à la conjoncture économique qui nécessite une attention particulière des pouvoirs publics. C’est pourquoi les deux Régions de Haute et Basse-Normandie ont décidé de mettre

Mobilisation et rassemblement autour du Havre 2024 !

1 commentaire Le par

J'étais ce mardi matin à Paris, avec Valérie Fourneyron, ancienne Ministre des Sports et Députée de Seine-Maritime, et Edouard Philippe, Député-Maire du Havre, pour déposer auprès du Comité National Olympique la candidature du Havre-Normandie pour accueillir les épreuves sportives de voile lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024.Cette candidature est celle de l'évidence (Le Havre et la Normandie sont la façade maritime naturelle de Paris!) et de l'excellence (n'oublions pas que la première société des régates de France fut fondée... au Havre). C'est aussi l'occasion de montrer que la Normandie sait se rassembler, au-delà des clivages politiques, lorsqu'il

Des véhicules électriques et des emplois « Made in Normandie »

1 commentaire Le par

En présence notamment de mes amis Guillaume Bachelay, Député de Seine-Maritime, Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, et de nombreux élus (Alain Ovide, Frédéric Marche, Nadia Mezrar...) j’ai inauguré hier la nouvelle ligne de fabrication du moteur électrique à l’usine Renault de Cléon.Le lancement de la production cette année confirme l'excellence industrielle du site et surtout des savoir-faire de ses salariés. Le nouveau moteur électrique R240 équipera notamment la Zoé et permettra d’accroître son autonomie pour atteindre 240 km.Depuis plusieurs années, la Région est à l’impulsion de la transition énergétique. Dès le départ, elle a soutenu la fabrication du moteur R240

Les derniers contenus multimédias