Lycées publics normands : la droite entérine une baisse inacceptable des dotations

0 commentaire Le par

image_content_21068533_20160912224000Lors de l’Assemblée Plénière régionale de ce lundi 3 octobre 2016, les élus régionaux étaient amenés à se prononcer sur la dotation globale de fonctionnement des établissements publics locaux d’enseignement de Normandie.

Sous les précédentes majorités présidées par Laurent Beauvais en Basse-Normandie et Nicolas Mayer-Rossignol en Haute-Normandie, jamais cette dotation globale de fonctionnement (DGF) n’avait globalement diminué. Elle pouvait bien sûr être ajustée individuellement par lycée en fonction des évolutions des effectifs, mais un principe fondamental prévalait: à l’échelle de la Région, le montant total de la DGF était soit maintenu, soit augmenté. Parce que l’Education est notre priorité. Dans le contexte actuel, marqué notamment par une crise du vivre-ensemble, investir dans l’Education est plus que jamais nécessaire.

Malheureusement la droite normande n’a pas les mêmes priorités. Hervé Morin et sa majorité régionale, après avoir accepté de faire entrer des représentants de l’extrême droite aux Conseil d’administration des lycées, viennent de voter une baisse de la DGF. Pour certains lycées publics, généraux, technologiques ou professionnels, EREA… cette baisse sera substantielle, de l’ordre de plusieurs pourcents.

Cette décision politique est hautement symbolique quand on sait qu’en mai dernier, la droite normande a voté un chèque-cadeau de 65 millions d’Euros aux lycées privés catholiques normands (44M€ pour 2016, 4,3M€/ ans sur les cinq ans suivants du mandat). Elle est malheureusement cohérente avec les récentes décision de la droite à la tête des Départements normands, notamment dans l’Eure et en Seine-Maritime: suppression de bourse aux collégiens, fermeture de collèges, baisse des moyens.

Nous dénonçons cette politique qui fait du tort aux élèves normands, aux enseignants, aux personnels techniques et administratifs, aux personnels de l’Education nationale. Pour notre part, nous continuerons sans relâche de défendre l’Education.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Rassembler toutes les forces Normandes" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 16 octobre 2017 Monsieur le
Le par
"Trois propositions pour faire avancer la Normandie" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 26 juin 2017
Le par

Les derniers contenus multimédias