Signature du Contrat de Plan Interrégional : des engagements pour la vallée de la Seine et la Normandie

0 commentaire Le par

Le Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions (CPIER) Vallée de la Seine, conclu pour la période 2015-2020 a été signé lors du congrès de l’Association des Régions de France (ARF) qui a eu lieu à Rouen il y a quelques jours.

L’objectif du CPIER Vallée de la Seine est d’intégrer les projets et démarches ayant une valeur ajoutée interrégionale et permettant de développer les synergies entre les acteurs situés le long de notre épine dorsale qu’est la Seine. Ceci afin de tirer le meilleur parti économique et environnemental de ce territoire qui englobe les deux régions normandes (sauf l’Orne) et une partie de l’Île-de-France (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-d’Oise et Yvelines).

Les orientations retenues dans le CPIER Vallée de la Seine résultent de la réflexion menée par les différents groupes de travail mis en place à l’initiative du comité directeur de la vallée de la Seine, réunissant sous la présidence du délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine, les trois présidents de conseil régional – Jean-Paul Huchon, Laurent Beauvais et moi-même – le préfet de la région Haute-Normandie, préfet coordonnateur des actions de l’État, et les préfets d’Île-de-France et de Basse-Normandie. La stratégie d’ensemble est déclinée autour de trois axes principaux :

Concilier environnement et développement afin d’améliorer la cohérence et la continuité territoriale des dispositifs coopératifs existants pour accompagner le développement urbain et renforcer les continuités écologiques. Les actions prévues dans ce cadre permettront par exemple de renforcer les démarches d’études en coopération avec les agences d’urbanisme, d’harmoniser la connaissance des milieux naturels, de construire une politique foncière de long terme, de mieux gérer les continuités écologiques le long de la Seine.

Valoriser les flux et les déplacements afin de favoriser le maillage du territoire, la complémentarité des infrastructures de transport et le développement des services logistiques, en particulier autour des ports du Havre, de Rouen et de Paris, fédérés dans le groupement HAROPA.

Permettre l’émergence d’une économie plus innovante pour développer notre territoire et améliorer notre attractivité internationale. La conduite de programmes de recherche interrégionaux, comme la mise en réseau des grands sites patrimoniaux, renforcera l’attractivité du territoire. Les actions autour des filières traditionnelles et émergentes sont complétées par une stratégie de marketing territorial à même de promouvoir une destination touristique majeure, à l’échelle internationale.

Pour la réalisation du CPIER, l’État apportera une contribution de 219,1 M€. La participation des Régions sera de 190,975 M€. Ces moyens représentent un engagement financier majeur venant en complément de celui des contrats de plan régionaux (CPER). Au total ils permettront d’engager des opérations pour un montant global de l’ordre de 930 M€. Excusez du peu ! Je tiens ici à souligner la complémentarité entre ces deux contrats, CPIER et CPER, qui permettra de renforcer de manière significative les capacités de coopération et d’intervention au profit du développement notre future région : la Normandie.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Sur le même thème, lire aussi :

Assemblée Plénière de la Région Normandie 15 décembre 2016 Monsieur le Président, Je voudrais commencer en saluant Monsieur le Maire et Président de l'agglomération havraise Édouard PHILIPPE, soulignant
Le par
Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Mesdames et messieurs les conseillers régionaux, chers collègues, Je vous ai écouté, Monsieur le Président, avec attention. J’ai noté, comme lors des dernières séances plénières,
Le par

Les derniers contenus multimédias