Agir rapidement et concrètement pour les agriculteurs normands

1 commentaire Le par

Le programme de développement rural régional (PDRR), sur lequel la Région a travaillé pendant plusieurs mois, n’est à ce jour pas validé par la Commission européenne. Cette situation a considérablement freiné la finalisation des mesures d’installation des jeunes agriculteurs en Haute-Normandie puisqu’ils ne pouvaient pas en percevoir les aides. Cela n’est pas acceptable et plusieurs agriculteurs se retrouvent dans une situation intenable.

Suite à la sollicitation des jeunes agriculteurs haut-normands et sans attendre l’aboutissement des négociations entre l’Etat et l’Union européenne, la Région agit dès maintenant pour les aider. Concrètement, j’ai souhaité que la Région apporte une aide immédiate à l’installation des jeunes agriculteurs, anticipant et se substituant à l’aide européenne qui, malheureusement, tarde à être finalisée. Sans attendre l’adoption officielle par la Commission européenne, la Région met en œuvre de manière anticipée la mesure relative à l’aide au démarrage d’entreprises pour les jeunes agriculteurs. L’objectif de cette « sous‐mesure » est de favoriser l’installation des jeunes en agriculture, élément essentiel du maintien de l’activité dans les zones rurales.

J’ai également interpellé le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll à ce sujet afin qu’il veille à ce que les délais de paiement soient clarifiés et que les agriculteurs aient une plus grande visibilité quant à l’avenir de leurs exploitations.

Dès à présent, les dossiers des jeunes agriculteurs peuvent être déposés et instruits par les Directions Départementales des Territoires et de la Mer (DDTM) qui se sont organisées pour présenter les premiers dossiers à la commission ad hoc (CDOA) du 2 juillet dans l’Eure et du 7 juillet en Seine‐Maritime. Pour plus d’information et pour pouvoir bénéficier de ces aides, il suffit de se rendre sur le site http://www.europe-haute-normandie.fr/actualites/feader/dja/

Nos agriculteurs ont besoin de soutien maintenant, pas demain ou après‐demain.

Afficher le commentaire

  • Vous avez tout à fait raison cher Nicolas, il faut agir maintenant pour la jeunesse qui arrive dans le monde agricole. Je les fait rappeler dans un de mes twittes, que la région Haute Normandie a toujours était attentive au monde agricole. Merci encore de votre anticipation, l'Europe sera répondre très rapidement à ces crises, des aides sont toujours à disposition des régions.Ludovic Zanker
    par Ludovic ZANKER le 25/07/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias