Chantier-école de l’éolien: on avance!

0 commentaire Le par

imageJ’étais mercredi au lycée Descartes‐Maupassant de Fécamp avec Claudine Schmidt‐Lainé, Recteur de l’Académie de Rouen, Bertrand Allanic, Directeur du projet éolien en mer de Fécamp pour EDF Energies Nouvelles, en présence de l’équipe enseignante et Didier Pinel, proviseur du lycée et directeur opérationnel du CMQ3E (campus des métiers et des qualifications des énergies et de l’efficacité énergétique).

Avec l’Académie de Rouen, nous avons décidé de créer un chantier-école sur le site du lycée qui accueillera dès la rentrée 2015 les formations liées à l’exploitation et à la maintenance des parcs éoliens. C’est une idée que j’avais lancée peu de temps après mon élection à la présidence de la Région, fin 2013. Elle se concrétise aujourd’hui.

Par convoi exceptionnel, la Société éolienne offshore des Hautes Falaises a livré les composants d’une éolienne complète : nacelle, base de nacelle, hub, armoire de commande, mât et pale. Pour préparer la Normandie au développement de l’éolien (mise en service du parc éolien en mer de Fécamp en 2018), il faut dès maintenant organiser la formation à ces métiers de demain, qui plus est avec un enseignement en contexte.

La Normandie se place aujourd’hui en tête dans la formation des futurs ingénieurs, techniciens, salariés, ouvriers de l’éolien. L’arrivée de ces composants d’éolienne marque une étape importante dans notre stratégie de faire de la Normandie la première région de France pour les énergies marines renouvelables.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias