‘Made in France’ et transition énergétique: la Région soutient le développement de l’électro-mobilité

0 commentaire Le par

voiture-icone-electriqueBerceau du premier moteur français 100% électrique, à Cléon, la Haute-Normandie compte sur son territoire près de 27 000 emplois, au sein de 350 entreprises, dans le secteur de l’automobile. Défendre le véhicule du futur, moins polluant, moins carboné, est donc un enjeu à la fois de transition énergétique et de patriotisme économique -le ‘Made in Haute-Normandie’.

C’est la raison pour laquelle je proposerai, lors de la séance plénière de la Région lundi prochain, avec mes collègues de la majorité régionale et en particulier Guillaume Bachelay, Député de la 4ème circonscription de Seine-Maritime qui abrite Cléon, la mise en place de nouveaux dispositifs favorisant le développement de l’électro-mobilité:

  • faciliter pour les particuliers l’acquisition de véhicules 100% électriques par une aide de 5000€ (qui s’ajoute aux 6300€ du bonus écologique versé par l’Etat)
  •  Aider les entreprises et les collectivités à s’équiper de bornes de charges (aide de 50% plafonnée à 25 000€) et se doter de véhicules 100% électriques (5000€ par véhicule, dans la limite de 5 véhicules par entreprise)
  • Augmenter l’aide au financement des véhicules de services des lycées, de 50 à 70%, pour l’achat d’un véhicule 100% électrique neuf, les bornes étant réalisées et financées à 100% par la Région.

La transition énergétique est un enjeu national stratégique. Les nouvelles mesures qui seront débattues lundi prochain constituent un pas de plus franchi vers l’objectif que j’ai fixé en octobre dernier lors de mon élection à la Présidence de la Région Haute-Normandie : faire de notre territoire l’une des premières Eco-Régions de France.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias