Eolien off shore : tous mobilisés pour le projet WIN

1 commentaire Le par

Deux semaines après le courrier soutenant la création du parc éolien du Tréport, j’ai de nouveau écrit au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, pour défendre, cette fois, le projet WIN, Wind Innovation in Normandy. Soutenu par des élus de tous bords, comme le Président du Département de Seine-Maritime Nicolas Rouly, des Présidents d’Agglomérations (Frédéric Sanchez pour la CREA, Patrick Boulier pour Dieppe, Édouard Philippe pour la CODAH), des parlementaires (Catherine Troallic, Sandrine Hurel, Estelle Grelier, Guillaume Bachelay…), ainsi que des PDG de plusieurs entreprises (EDF, Areva, Gdfsuez, Akuo…) et des représentants de la filière impliqués dans le développement de l’éolien en mer, le projet WIN réunit tous ceux qui croient en cette opportunité de voir émerger en Haute-Normandie les premières éoliennes offshore françaises.

Projet de démonstrateur technologique et de plateforme R&D au large de Veulettes-sur-mer, le projet WIN comprend l’installation de 6 turbines nouvelle génération couplées à une solution de stockage à terre. Seul démonstrateur technologique grandeur nature français, il serait une vitrine de l’excellence industrielle nationale ainsi qu’un support d’activité de recherche, d’innovation et de formation pour les entreprises, grands groupes et PME, laboratoires et établissements d’enseignement supérieur réunis dans CEVEO (Centre européen de valorisation de l’éolien offshore). Un incroyable outil pour faire-valoir et exporter la technologie française.

Les études techniques étant, pour la plupart, déjà réalisées, et les étapes administratives bien avancées, le projet n’attend plus qu’un investissement de la puissance publique, notamment par la définition d’un tarif de rachat de l’électricité adapté, pour être mis en œuvre.

Pour pouvoir développer une filière d’excellence sur l’éolien offshore, l’implantation d’un telle ferme éolienne expérimentale est stratégique. Elle permettra d’expérimenter dans des conditions quasi-industrielles de nouveaux procédés et optimiser ainsi les projets technologiques, élément profitable à tous : industriels et PME, recherche privée et publique, formation initiale et continue.

Le projet est prêt à voir le jour. Nous demandons le soutien de l’Etat pour que WIN soit mis en oeuvre dans les meilleurs délais.

Afficher le commentaire

  • je vous r appel que le prix de rachat eolien vas etre decide part bruxelle et non plus part les etat menbres le tribunal europeen et la DG concurrence on dit que le prix de l energie eolien etre beaucoup trop chere et trop de dispariter entre les etat menbres vue les subvention que les promoteur avait jouie (80% pour certain d entre eux ) je doute fort que les promoteur eolien se jete a corps et bras tendue maintenemt que bruxelle vont decide du prix et des subvention alouher william devismes president syndicat marin pecheur cftc
    par devismes le 07/03/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias