Les élus socialistes seino-marins mobilisés pour le parc éolien du Tréport

0 commentaire Le par

J’ai adressé la semaine dernière, aux côtés des parlementaires seino-marins – Pierre Leautey, Luce Pane, Guillaume Bachelay, Christophe Bouillon, Sandrine Hurel, Catherine Troallic, Dominique Chauvel, Marie-Françoise Gaouyer et Didier Marie – un courrier au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault pour rappeler notre mobilisation sur le projet de parc éolien du Tréport.

Alors que le Gouvernement Sarkozy-Fillon avait baissé les bras, le Gouvernement Hollande-Ayrault a, au lendemain de la conférence environnementale de septembre 2012, lancé un nouvel appel d’offre pour la construction d’un parc éolien au large des côtes du Tréport et de Noirmoutier. Cette décision intervenait après une première phase de mobilisation, fructueuse, des élus haut-normands.

Terre d’énergie et d’industrie, la Haute-Normandie s’est donné comme grande ambition de devenir la première Eco-Région de France. 1ère région énergétique française en termes d’emploi et de production de richesses, nous avons notamment mis en place ces dernières années l’appel à projet Energies ainsi que la filière Energie Haute-Normandie, qui regroupe les acteurs industriels, économiques, institutionnels et universitaires de l’énergie.

La création dans les années à venir du parc éolien du Tréport viendra conforter cette dynamique essentielle pour notre territoire. Aux 2000 emplois liés aux phases de construction viendront s’ajouter de 3000 à 4000 emplois pérennes et non-délocalisables, dans près de 300 entreprises. Avec l’implantation de parcs industriels, la Haute-Normandie devrait atteindre la taille critique qui lui permettra d’attirer des marchés internationaux, britanniques par exemple.

Pour accompagner ce projet stratégique, la Région a déjà mobilisé toutes ses énergies. En plus des soutiens aux entreprises, la création de ce champ d’éoliennes en mer nécessitera la mobilisation de compétences nouvelles. Pour cela la diversité et la qualité des formations dispensées en Haute-Normandie permettront d’apporter une réponse tant au niveau de la construction des éoliennes que de leur installation et de leur maintenance.

La France s’est donné pour objectif de porter à 20% la part des énergies de source éolienne d’ici 2020. La Haute-Normandie participera plus qu’activement à la réalisation de cet objectif. L’appel d’offre s’étant terminé le 29 novembre 2013, le Gouvernement devrait se prononcer prochainement sur le candidat retenu. Aujourd’hui comme hier les élus haut-normands sont mobilisés pour faire avancer ce projet.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Rassembler toutes les forces Normandes" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 16 octobre 2017 Monsieur le
Le par
"Trois propositions pour faire avancer la Normandie" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 26 juin 2017
Le par

Les derniers contenus multimédias