ENSM du Havre : la concertation est indispensable

1 commentaire Le par

codah_-_ensm_v2L’enseignement supérieur et le domaine maritime sont des enjeux stratégiques pour la Haute-Normandie. Nous disposons d’atouts magnifiques: l’axe Seine, le 1er complexe portuaire national (Le Havre, Rouen, HaRoPa), et l’une des principales façades maritimes.

Le 14 janvier 2012 était signé entre le Préfet de Région et mon prédécesseur Alain Le Vern, l’engagement pour la construction d’un nouveau bâtiment destiné à l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM) du Havre. D’un coût total de 30 millions d’euros environ, dont 7,8 financés par la Région (le reste par l’Etat et l’agglomération havraise), le projet prévoit de déplacer l’ENSM, actuellement installée à Sainte-Adresse, dans le quartier des Docks du Havre, face aux nouveaux locaux de Science Po et de l’INSA.

Fin septembre dernier est paru dans la presse un pré-projet d’établissement, document de travail qui prévoyait que les 3 premières années d’études seraient transférées sur le site de Marseille, celui du Havre n’accueillant plus que les 4ème et 5ème années. Ce pré-projet était inscrit à l’ordre du jour du Conseil d’administration de l’ENSM du mercredi 23 octobre dernier.

Le document de travail n’était pas acceptable en l’état et n’avait fait l’objet d’aucune concertation. Alain Le Ven l’avait dit et écrit. Je l’ai dit également. J’ai donc reçu les dirigeants de l’ENSM dès mardi 22 octobre, en présence de Monsieur le Préfet de région. Suite à cette réunion, j’ai obtenu auprès de Monsieur le Ministre Frédéric Cuvillier confirmation qu’aucune décision concernant le projet d’établissement de l’ENSM ne serait prise lors du Conseil d’Administration organisé mercredi dernier, afin de donner le temps nécessaire à la concertation.

Je veux saluer la mobilisation des acteurs locaux et des élus, qu’il s’agisse des Députées Catherine Troallic, Estelle Grelier ou de l’intervention commune de mon prédécesseur et du Président de la CODAH, qui ont contribué à ce résultat.

Une phase de concertation va donc s’ouvrir afin de prendre pleinement en considération l’avis de tous les acteurs et l’intérêt de la Haute-Normandie. Je me réjouis de la volonté du gouvernement d’écouter les élus et, contrairement à ce que nous avons pu connaitre par le passé, de les entendre. Il s’agit d’un sujet important qui mérite une réflexion et une concertation sérieuses. Le site havrais de l’ENSM fait d’ores et déjà l’objet d’investissements publics significatifs (30 M€), en particulier de la collectivité que je préside.

Ma responsabilité de Président de Région est de faire avancer un projet cohérent dans l’intérêt du Havre, de l’ENSM et de toute la Haute-Normandie. L’ENSM s’inscrit dans le développement de la vallée de la Seine et d’HAROPA. Les décisions nationales futures, quelles qu’elles soient, devront prendre en compte l’ensemble de ces éléments. Place maintenant à la concertation.

Afficher le commentaire

  • Il me semble que pre-projet était déjà très cohérent, et si des modifications à la marge sont nécessaires, les élus doivent porter l'attention aux nécessités suivantes : - Résolution des problèmes anciens générés par le saupoudrage de moyens et de ressources - La spécialisation des 4 sistes est nécessaire. et s.emble la bonne solution Cette spécialisation est indispensable si l'on considère que la compétitivité passe par des l'atteinte d'objectifs d'excellence, et l'enseignements de cours identiques sur 4 sites génère des problèmes de coordination et un gaspillage de ressources et moyens, et rend difficile le développement. - La spécialisation des sites faciliterait les procédures de certification des diplômes - La spécialisation est garante de la meilleure utilisation des moyens, des ressources, et renforcerait la gouvernance. - La spécialisation des sites autorise davantage de possibilités de développement de 4 sites, de partenariats locaux - La spécialisation des sites permet de ne plus opposer chaque site à un autre, en faisant jouer les complémentarités. - La spécialisation des 4 sites s'oppose au repli, à une vision trop locale des enjeux pour des emplois de demain qui sont plus internationaux - La spécialisation des sites permet une meilleure planification des changements nécessaires -La spécialisation permettrait à davantage de ressources d'apporter des savoir-faire, des connaissances pour le développement des formations complémentaires et des formations continues. indispensables tant pour les futurs diplômés que pour les enseignants eux mêmes. - La spécialisation des 4 sites est en l'état des moyens et ressources accordés la seule façon d'atteindre les objectifs de qualité, et non plus seulement des objectifs de quantité, dans un contexte de réduction des flottes - La spécialisation des 4 sites s'oppose à une politique de repli, mais vise des objectifs de développement, de renforcement de toutes les filières, et permet davantage de formations complémentaires.... Certains ne voudraient ne conserver que 2 sites, en ne considérant les intérêts que de leur seule région, sans positionner ces 2 sites sur les seuls deux pôles de compétitivité ( Pôle Mer Bretagne et Pôle Mer Méditerranée), alors que nous avons 3 façades maritimes et que nous oublions l'Outre-Mer! Or le développement des emplois de demain ne passe pas par une compétition stérile entre nos régions, mais par des partenariats et des réseaux qui favorise l'émergence des projets. Il est donc nécessaire que les élus favorisent les solutions qui assurent à la foi la cohérence entre les objectifs et les moyens, et favorisent tout développement d'entités propres à développer l'activité par les projets, les partenariats entre universités, écoles grandes et petites entreprises, à développer l'innovation et la recherche.. On peut comprendre que les Pôles travaillant en réseau seraient cohérents avec l'organisation proposée par le pré-projet ENSM. Le projet ENSM me semble un excellent projet, propre à adapter l'ENSM aux emplois du futur. La feuille de route est le résultat d'un excellent travail.
    par JK le 18/11/2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Assemblée Plénière de la Région Normandie 15 décembre 2016 Monsieur le Président, Je voudrais commencer en saluant Monsieur le Maire et Président de l'agglomération havraise Édouard PHILIPPE, soulignant
Le par
Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Mesdames et messieurs les conseillers régionaux, chers collègues, Je vous ai écouté, Monsieur le Président, avec attention. J’ai noté, comme lors des dernières séances plénières,
Le par

Les derniers contenus multimédias