« Au travail »: Discours d’investiture à la Présidence de Région

0 commentaire Le par

NMR-CRHN-Photo-David-Morganti-3 copie

DISCOURS de Nicolas Mayer Rossignol

Président de la Région Haute-Normandie

Séance du 14 octobre 2013 

 

 

Mesdames, messieurs, Chers collègues,

En ce jour où vous m’accordez votre confiance en m’élisant à la tête de notre Région, mes pensées vont, chacun le comprendra, à ma famille, à mes proches, mais aussi aux amis, élus, militants, nombreux dans cet hémicycle. Votre présence me touche, votre confiance m’honore, votre soutien m’engage.

En votre nom à tous, je veux saluer notre collègue Emmanuèle Jeandet-Mengual qui a assuré la présidence durant la période de transition, remercier l’administration régionale dont la grande compétence a permis de garantir la permanence de ses missions, et souhaiter la bienvenue à notre nouvelle collègue Charlotte Goujon.

Je pense au Président Le Vern. Pendant 15 ans, avec constance, il a tenu ses engagements. Dans un contexte souvent difficile, il a su garder le cap, maintenir un niveau d’investissement élevé tout en préservant des marges de manœuvre et des finances saines. Grâce à son action, notre Région est aujourd’hui tournée vers l’avenir. Alain Le Vern a transformé la Haute-Normandie.

photoVous l’aurez peut-être noté, mon élection intervient alors que la loi sur la transparence de la vie publique vient tout juste d’entrer en vigueur et que celle sur le non-cumul des mandats, également voulue par ce Gouvernement, est en cours d’adoption. J’y vois plus qu’une coïncidence. Sur ces sujets comme sur tant d’autres, il y a ceux qui dissertent, soliloquent, mais trahissent par leurs actes les valeurs qu’ils prétendent défendre. Et puis il y a ceux qui, avec la modestie des ‘faiseux’, agissent en conformité avec leurs convictions. Quelles que soient nos opinions, la décision d’Alain Le Vern mérite le respect de tous ceux qui ont une conception exigeante de l’engagement public. Alain, jusqu’au bout tu fais honneur à la Haute-Normandie. Pour cela et pour tout le reste, je tenais à te dire en cet instant ma profonde estime et mon amitié.

*****

 Je mesure avec vous l’ampleur de la tâche et des responsabilités qui m’incombent désormais. Tout comme mon prédécesseur dans les pas duquel je m’inscris, mon engagement, total, sera guidé par l’intérêt général et le rassemblement.

Avec humilité, j’œuvrerai pour améliorer la vie quotidienne des Haut-Normands. Avec détermination, je poursuivrai les nombreux chantiers engagés : transition énergétique, filière de l’éolien en mer, écomobilité, formation professionnelle, rénovation des lycées, recherche et innovation pour n’en citer que quelques uns. Avec ambition, j’agirai pour préparer l’avenir de notre Région.

La feuille de route est connue : c’est le Contrat qui lie notre majorité régionale aux Haut-Normands depuis mars 2010. Notre priorité, c’est l’emploi. Notre horizon, c’est de faire de la Haute-Normandie l’une des premières Eco-Régions de France.

Je serai un Président de terrain. Dès demain, accompagné de Guillaume Bachelay et des élus locaux, j’irai visiter une entreprise Haut-Normande et échanger avec ses salariés. Dès cette semaine, j’effectuerai mon premier déplacement dans l’Eure. Dans les jours suivants je rencontrerai Monsieur le Préfet et les Présidents des principaux exécutifs, à commencer par les deux Départements avec lesquels je souhaite poursuivre et amplifier la démarche du ‘276’.

Je recevrai aussi le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional, les dirigeants des grandes filières industrielles et agricoles, les représentants des organisations syndicales ainsi que nos principaux partenaires : la SNCF et RFF, les grands ports maritimes, les forces vives du monde éducatif, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de la formation, du secteur associatif, de la culture, du sport, du tourisme, de l’économie sociale et solidaire. Je réunirai rapidement le Comité régional d’orientation de la Banque Publique d’Investissement.

Je proposerai aux Présidents des quatre Régions limitrophes, mais aussi aux autres avec lesquels nous collaborons, de poursuivre les coopérations engagées et d’en envisager de nouvelles. Je contacterai les Ministres du Développement durable, des Transports, de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du Redressement productif, pour défendre nos projets au plan national et européen. Je pense notamment à la LNPN, à Serqueux-Gisors, au contournement Est et à la gare de Rouen.

La réforme de décentralisation confirme le rôle central des Régions dans plusieurs domaines. Je mènerai la concertation avec l’Etat pour la nouvelle phase de contractualisation 2014-2020, en y associant les collectivités et les partenaires locaux. Je recevrai le 24 octobre le délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine. D’ores et déjà je propose que se tienne, début novembre à Rouen, la première réunion plénière rassemblant l’ensemble des acteurs concernés par ce projet d’intérêt national.

Je serai un Président à l’écoute. La Région n’agit jamais seule, toujours ‘avec’. Je m’appuierai pour cela sur les forces de la majorité régionale, c’est-à-dire toutes celles et ceux qui, m’ayant élu, font le choix d’une démarche collective et d’une solidarité de gestion, sur la base du Contrat passé avec les Haut-Normands.

Au-delà, j’entends travailler avec l’ensemble des élus et des territoires Haut-Normands. Avec courtoisie, qui n’exclut pas la fermeté. Avec le souci de l’égalité et du dialogue, qui n’exclut pas la clarté des choix. Je tiendrai chaque mois une réunion publique pour présenter, expliquer les politiques régionales, mais aussi écouter les attentes de nos concitoyens.

*****

Mesdames, messieurs, Chers collègues,

Dans l’exercice de cette charge que vous venez de me confier, je sais pouvoir m’appuyer sur une administration de grande qualité, en ordre de marche et dont le sens du service public est chevillé au corps de ses agents. Je serai attentif au dialogue avec les représentants des personnels, dans le cadre des instances internes.

Dès aujourd’hui, la Région est au travail. Il n’y a pas de temps à perdre. J’ai décidé que nous tiendrons notre prochaine séance plénière dès le 4 novembre, pour examiner notamment nos orientations budgétaires avant l’adoption du budget les 16 et 17 décembre. Les membres de la Commission permanente se réuniront dès le 28 octobre.

Comme mon prédécesseur, je n’ai pas de plus haute ambition que de préparer l’avenir de notre belle Région. Je convie tous les Haut-Normands à participer à cette tâche sans doute exigeante, parfois harassante, mais toujours exaltante.

Et maintenant, au travail.

Je vous remercie.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"La Normandie est terre de mesure et d'ouverture, elle n'a rien d'identitaire" Mon intervention en séance plénière
Le par
"Rassembler toutes les forces Normandes" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 16 octobre 2017 Monsieur le
Le par

Les derniers contenus multimédias