Liberté de la presse: la Région soutient les journalistes français retenus en Syrie

1 commentaire Le par

L’association Reporters sans frontières (RSF) a sollicité les Régions de France pour une initiative en soutien à Didier François et Edouard Elias, enlevés le 6 juin en Syrie. Parce que la liberté de l’information est une base essentielle de la démocratie, la Région Haute-Normandie répond présent à cet appel et se fait le relais de ce soutien.

Trois mois après leur enlèvement, RSF a souhaité dédier la journée du 6 septembre et rappeler ainsi que les journalistes luttent chaque jour pour défendre la liberté d’informer.

« A travers son soutien, la Région s’associe à cette noble cause et rend hommage à tous les journalistes victimes de leur détermination à informer les citoyens », a précisé Alain Le Vern, Président de la Région Haute-Normandie.

Le portrait de Didier François et Edouard Elias sera affiché dans le hall du conseil régional à partir du 6 septembre.

RSF rappelle qu’aujourd’hui au moins 23 journalistes de toutes nationalités et 58 citoyens journalistes syriens, ont été tués. En Syrie depuis le début du soulèvement en mars 2011, au moins 50 acteurs de l’information ont été enlevés et plus d’une dizaine de journalistes étrangers sont actuellement arrêtés, retenus en otage ou portés disparus.

Vous trouverez plus d’informations sur le site http://www.otagesensyrie.org/

Afficher le commentaire

  • je soutiens cette cause aussi en espérant qu'ils seront libérés rapidement une très grande pensée pour eux leurs familles et leurs amis très sincèrement Jocelyne ( section bondeville )
    par velfre le 06/09/2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En quelques mois, la situation du train normand s'est considérablement dégradée. Pour beaucoup d'usagers, prendre le train est devenu un vrai calvaire. De multiples ‘petites’ lignes
Le par
Les associations sportives normandes sont aujourd'hui en difficulté. Plusieurs collectivités font en effet le choix de diminuer leurs subventions;
Le par

Les derniers contenus multimédias