La Région s’engage: 9 millions d’Euros supplémentaires pour l’enseignement supérieur et la recherche en Haute-Normandie

0 commentaire Le par

Lors de la Commission Permanente du 8 juillet dernier, réunie sous la présidence d’Alain Le Vern, mes collègues de la majorité régionale et moi-même avons accordé une subvention de 9 M€ au bénéfice des établissements d’enseignement supérieur et de recherche: 3,7 M€ pour la structuration des Grands Réseaux de Recherche, et 5,3 M€ afin de salarier un ou plusieurs doctorants* ou post doctorants menant un projet de recherche.

Depuis de nombreuses années, et alors même que cela ne relève pas de ses compétences au sens juridique du terme, la Région a fait le choix politique d’apporter un financement aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche, écoles d’ingénieurs, centres techniques et instituts. Ces 10 dernières années, elle a ainsi investi plus de 150 M€.

L’objectif est d’abord de contribuer à développer une dynamique partenariale pour la recherche Haut-Normande, et de renforcer sa lisibilité et son attractivité au travers des Grands Réseaux de Recherche (GRR). Structurés en écho aux grandes filières économiques régionales, les GRR représentent aujourd’hui plus de 3 000 chercheurs dont plus de 1 000 doctorants.

Le second objectif concerne la ressource humaine. C’est décisif pour la Haute-Normandie. La Région accompagne financièrement les établissements d’enseignement et de recherche afin de salarier un ou plusieurs doctorants ou post doctorants dans un de leurs laboratoires pour une durée de un à trois ans selon le type d’allocation accordée. De jeunes chercheurs peuvent ainsi mener leur projet de recherche ou de thèse dans un laboratoire régional.

L’enveloppe globale bénéficie aux Université de Rouen et du Havre, mais aussi aux écoles d’ingénieurs que sont par exemple l’INSA de Rouen, l’Esigelec, l’IRSEEM ou encore l’ESITPA. Il s’agit là d’une contribution importante au renouvellement et à l’essor de la ‘matière grise’ régionale : à titre d’illustration, la moitié des doctorants de l’Université du Havre et le tiers de ceux de l’Université de Rouen bénéficient du soutien de la collectivité. Démonstration par la preuve de l’engagement et de l’ambition de la Région pour la jeunesse, l’enseignement supérieur et la recherche.

* Un doctorant est un étudiant qui s’engage pour trois ans à la réalisation de travaux scientifiques qui se concrétiseront dans une thèse. Cette thèse validée lui confère le titre de docteur. Un post-doctorant est un jeune docteur qui poursuit ses travaux de recherche.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias