Transition énergétique, infrastructures, investissements d’avenir: le Gouvernement s’engage pour la France et la Haute-Normandie

0 commentaire Le par

Comme il s’y était engagé, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a dévoilé mardi dernier un grand plan d’investissements (détail ici) pour préparer la France de demain. A la fois ambitieux par son ampleur et réaliste parce qu’adossé à une saine gestion des finances publiques, ce plan ‘Investir pour la France’ est doublement décisif: pour le pays, et pour notre Région.

Pourquoi ?

***

D’abord parce que les priorités du plan sont, tout simplement, les bonnes priorités. Transition énergétique (qui est une opportunité formidable pour l’emploi, l’activité et la capacité d’innovation de nos entreprises), infrastructures de transport, réseaux numériques, santé, renouvellement urbain… Ces choix sont les bons pour créer les conditions d’un développement économique durable et soutenable.

Concrètement, six axes sont déclinés:

1. La mobilité : un effort de la nation de plus de 5 milliards d’Euros par an sera mis en oeuvre pour la modernisation et le développement des infrastructures et services de transports. La Haute-Normandie va grandement en bénéficer, j’y reviendrai plus loin.

2. Un nouveau programme d’investissements d’avenir, pour la recherche, l’enseignement supérieur, l’innovation, sera doté de 12 milliards d’Euros. 50% concerneront directement ou indirectement la transition énergétique. Plus de 3,5 milliards seront consacrés aux universités.

3. Le déploiement des « compteurs intelligents » Linky : un appel d’offres sera lancé cet été pour installer 3 millions de nouveaux compteurs électriques Linky en France d’ici à 2016. L’objectif est d’équiper tous les logements d’ici 2020.

4. L’hôpital : 4,5 milliards d’euros par an seront engagés pour la modernisation des hôpitauxsur tous les territoires

5. L’internet à très haut débit sur tout le territoire : 20 milliards d’euros y seront consacrés sur 10 ans.

6. Un nouveau programme de renouvellement urbain de 5 milliards d’euros sera également lancé.

Comme l’a indiqué Alain Le Vern, « le Premier ministre fixe un cap, définit une stratégie, met en place une méthode de travail respectueuse des élus et tient un discours de vérité prenant en considération la situation financière du pays ». Le changement, c’est maintenant!

***

Le plan ‘Investir pour la France’ est également une bonne nouvelle pour la Haute-Normandie, et plus largement pour la vallée de la Seine. En s’appuyant sur l’excellent rapport de la Commission ‘Mobilité 21’ présidée par Philippe Duron, qui avait déjà placé la Haute-Normandie en bonne position parmi les territoires et les projets prioritaires, le Gouvernement a fait de l’investissement dans notre région une priorité. Les projets Haut-Normands d’infrastructures les plus importantes figurent désormais au premier rang des priorités nationales:

  • Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN) avec, d’une part, le traitement du noeud ferroviaire du Mantois (3000 à 3500 M€), et d’autre part la création d’une nouvelle gare à Rouen avec son raccordement sous-fluvial (1200 M€).
  • Electrification du raccordement Serqueux-Gisors (240 M€), au bénéfice notamment du grand port maritime du Havre
  • Contournement Est de Rouen par la route avec la liaison A28-A13 (880 M€)
  • Mise au grand gabarit de la portion amont de la Seine comprise entre Bray et Nogent (230 M€)
  • Aménagement de la liaison routière Dreux-Nonancourt (150 M€).

Au total, le Gouvernement s’engage sur plus de 5 milliards d’Euros d’investissements au bénéfice, directement ou indirectement, de la Haute-Normandie. C’est considérable. Ce soir, bien des territoires doivent nous envier.

Ce succès est le fruit d’une mobilisation sans faille de nombreux acteurs Haut-Normands: élus locaux -socialistes mais pas seulement-, personnalités du monde économique et de la société civile, représentants du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER). On accuse parfois les Haut-Normands de ne pas savoir jouer collectif. Nous faisons aujourd’hui la démonstration du contraire. Pour une très large part et malgré quelques grincheux qui, à droite, ont préféré l’opposition systématique et stérile, nous avons su nous rassembler. Notre mobilisation a payé. Poursuivons notre action avec le même esprit de rassemblement, de responsabilité et d’efficacité, pour que les projets aboutissent effectivement. Sans ‘tartarinades’, mais avec ce même souci de l’intérêt général qui fait que la Haute-Normandie, aujourd’hui, est pleine d’espoir.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias