Débat sur la transition énergétique: cap sur l’excellence haut-normande

0 commentaire Le par

Mercredi, j’ai participé avec le Président Alain Le Vern, ma collègue Vice-présidente en charge de l’Environnement Véronique Bérégovoy et le Préfet Pierre-Henry Maccioni à la présentation du futur débat, dans notre région, sur la transition énergétique.

François Hollande s’était engagé à organiser, partout en France, un grand débat sur cet enjeu majeur. Engagement tenu. Les questions sont connues et complexes : comment concilier développement et environnement, économie et écologie ? Comment faire émerger un projet de société autour de nouveaux modes de vie, plus sobres et plus efficaces en énergie ? Comment répondre à l’augmentation structurelle du coût de certaines énergies ? Comment faire face au changement climatique ? Comment faire de cette transition une opportunité de relance économique, source d’emplois durables et de justice sociale ?

Notons au passage que jamais une telle concertation, sur un sujet aussi important, n’a été menée pendant les dix ans durant lesquels la droite dirigeait le pays. Le seul ‘débat’ de la funeste période Sarkozy, c’est celui -tristement célèbre- sur l’identité nationale…

Ici, c’est tout le contraire. Dès septembre dernier, la conférence environnementale voulue par le Gouvernement a posé les fondements du débat qui s’organisera au plus près des citoyens : séminaires, auditions publiques, forums… Un site internet dédié est d’ores et déjà disponible : www.transition-energetique.gouv.fr. On y trouve des informations pratiques (organisation, calendrier, instances…), des cahiers d’acteurs, les actualités du débat… Tout est également disponible sur le site internet de la Région.

La Région, justement. En lien avec l’Etat, elle a la responsabilité d’organiser le débat au plan local. C’est ce que nous faisons avec Alain Le Vern en Haute-Normandie. Concrètement, quatre débats se tiendront dans les territoires des agglomérations du Havre, d’Evreux, de Seine-Eure et du pays dieppois les 3, 4, 10 et 15 avril prochains.

Nous avons confié à Mourad Boukhalfa, directeur du Complexe de recherche interprofessionnel en aérothermochimie (CORIA) implanté sur le technopôle du Madrillet, la mission de rapporteur de ces débats régionaux. Il apportera toute la rigueur et l’objectivité scientifique nécessaires pour faire de ces rencontres un moment utile et constructif de notre vie démocratique.

Voici le programme !

3 avril 17h au Havre, à l’ISEL, quai Frissard : quels choix en matière d’énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l’énergie et quelle stratégie de développement industriel et territorial ;

4 avril 17h à Val de Reuil, stade couvert Jesse Owens, chaussée de Ritterhude comment aller vers l’efficacité énergétique et la sobriété ? L’évolution des modes de vie, de production, de consommation, de transport ainsi que des services énergétiques nécessaires doit constituer le point de départ ;

10 avril 17h à Saint-Martin en Campagne, Hôtel communautaire, rue du Val des Comtes : quelle trajectoire pour atteindre le mix énergétique en 2025 ? quels types de scénarios possibles à l’horizon 2030 et 2050 dans le respect des engagements climatiques de la France?;

15 avril 17h à Evreux, au Cadran, boulevard de Normandie : quels coûts, quels bénéfices et quels financements de la transition énergétique ?

Une réunion de synthèse sera proposée à l’Hôtel de Région, à Rouen, le 29 mai. A l’issue de cette réunion, un rapport de synthèse sera élaboré et transmis aux Départements, Agglomérations et Pays afin de recueillir leurs avis. Avant fin juin, le rapport final sera transmis au Gouvernement, qui a annoncé l’élaboration d’une Loi de programmation pour la transition énergétique d’ici l’automne.

Afin d’atteindre un large public, des débats initiés par des collectivités locales ou des organisateurs à titre collectif (associations, université, syndicats…) peuvent aussi, bien sûr, être organisés. Ces événements, s’ils remplissent les critères définis au plan national, pourront être labellisés par la Région qui en diffusera les lieux et dates sur son site internet. Je n’oublie pas non plus les journées de l’énergie, les 29, 30 et 31 mars, au cours desquelles les entreprises de l’énergie et les collectivités ouvriront les portes de leurs installations au grand public.

Comme Vice-président en charge de l’Emploi, de l’Economie et des Energies, je suis heureux de participer à cette grande initiative voulue par le Président de la République, portée par le Gouvernement et déclinée dans et par les Régions. L’objectif est de proposer un cadre ouvert associant tous les acteurs. C’est la voie que nous suivons avec Alain Le Vern depuis longtemps: un travail collaboratif, dans un climat de confiance, d’écoute et de respect, afin de réduire la consommation énergétique globale et de faire du secteur des énergies notre meilleur atout en Haute-Normandie. Ce débat, je le souhaite, y contribuera. Participez!

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

En quelques mois, la situation du train normand s'est considérablement dégradée. Pour beaucoup d'usagers, prendre le train est devenu un vrai calvaire. De multiples ‘petites’ lignes
Le par

Les derniers contenus multimédias