Priorité pour la jeunesse: le Gouvernement dans l’action

0 commentaire Le par

Aider la jeunesse c’est donner un horizon à toute la France, à toute la société.

François Hollande a fait de la jeunesse la priorité de son quinquennat. Le Gouvernement est aujourd’hui dans l’action. Le Conseil interministériel de la Jeunesse (CIJ), qui s’est déroulé le 21 février dernier sous la présidence du Premier ministre, a adopté un plan d’action pour que « les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012 », conformément aux engagements du Président de la République.

Le plan « Priorité Jeunesse », fruit du travail transversal de 24 ministères, a été coordonné par la ministre en charge de la Jeunesse Valérie Fourneyron et s’est élaboré sur la base du dialogue et de la concertation, notamment avec le Forum Français de la Jeunesse qui regroupe 18 organisations de jeunes dirigées par des jeunes. Je tiens à saluer le travail remarquable que ‘notre’ ministre haut-normande Valérie Fourneyron a su mener sur ce sujet décisif pour l’avenir du pays.

Le plan ‘Priorité jeunesse’ s’articule autour de quatre grands axes :

Privilégier le droit commun pour tout ce qui concerne l’accès des jeunes aux droits sociaux, pour en finir avec l’empilement de dispositifs dérogatoires et illisibles.

Favoriser l’autonomie des jeunes et la sécurisation de leurs parcours dans leur globalité (formation, logement, santé, mobilité…).

Lutter contre les inégalités et les discriminations.

Encourager la participation des jeunes dans le débat public et rendre effective la co-construction des politiques publiques.

Le plan contient 47 mesures concrètes, que vous pouvez retrouver en détail ici. Elles visent notamment à créer un service public d’information, d’accompagnement et d’orientation qui réponde à la diversité des besoins des jeunes, promouvoir la réussite de tous les jeunes en luttant contre le décrochage scolaire, améliorer la santé des jeunes et favoriser l’accès à la prévention et aux soins, faciliter l’accès des jeunes au logement (harmonisation de la législation sur la location de meublés, renforcement de la législation sur les marchands de listes…), favoriser l’accès à l’emploi des jeunes (soutien aux initiatives des jeunes créateurs d’entreprises, …), sécuriser les parcours d’insertion sociale et professionnelle des jeunes (meilleur encadrement des stages), favoriser le parcours de réinsertion des jeunes détenus ou faisant l’objet d’une mesure judiciaire, favoriser l’accès des jeunes aux sports, à l’art, à la culture et à une offre audiovisuelle et numérique de qualité, développer la culture numérique et l’accès des jeunes aux nouveaux métiers de l’Internet, accroître et diversifier la mobilité européenne et internationale des jeunes (notamment ultramarins, …), promouvoir et valoriser l’engagement des jeunes, renforcer la représentation des jeunes dans l’espace public, conforter le lien entre les institutions et les jeunes et lutter contre les discriminations

Parmi les mesures, je voudrais en souligner une qui me paraît primordiale: l’adoption du principe de l’électeur-éligible, pour qu’enfin chaque électeur puisse se présenter, sans condition d’âge minimal, à l’ensemble des mandats politiques, syndicaux et professionnels. Cette révolution des mentalités que le gouvernement a pris le pari d’engager va permettre d’établir les conditions indispensables pour qu’enfin soit reconnu le fait qu’il y a de la place pour tout le monde dans notre pays. A tous les niveaux et à tous les âges.

C’est ainsi qu’enfin, la France donnera toute ses chances à sa jeunesse, qui est une des grandes chances de la France.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Suite aux inquiétudes concernant la fermeture de plusieurs établissements de formation sanitaire en Normandie, les élus régionaux et parlementaires (Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Benoît ARRIVE, Guy BAILLIART, Laurent BEAUVAIS, Laurence DUMONT, Corinne
Le par
Les Britanniques ont voté. Le résultat est un choc pour l’Europe, c’est aussi un coup porté à l’Union Européenne. Au-delà des
Le par

Les derniers contenus multimédias