Emplois d’avenir : 18 000 étudiants modestes pourront bénéficier d’un financement et d’une formation au métier d’enseignant

0 commentaire Le par

eap_uneJe suis régulièrement surpris de constater à quel point des décisions politiques pourtant importantes pour notre pays, qui concernent l’emploi, l’éducation, qui ont de vraies conséquences pour de nombreux Français, ne sont pas (ou si peu) commentées par la presse et l’élite médiatique bien-pensante. En voici  un exemple.

On se souvient que les emplois d’avenir, engagement de campagne de François Hollande, ont rapidement été traduits dans la loi et mis en oeuvre, notamment dans notre région. Les choses avancent encore. La semaine dernière, trois décrets sur les emplois d’avenir ‘professeur’ ont été publiés au Journal officiel : ils doivent permettre en trois ans à 18.000 étudiants modestes se destinant au métier de professeur de faire ces longues études.

Ces jeunes boursiers, étudiants en deuxième ou en troisième année de licence ou en première année de master, s’engageront par contrat à passer un des concours d’enseignant et travailleront à temps partiel dans l’éducation nationale ou dans l’enseignement agricole, tout en étudiant, avec une rémunération.

En cumulant cette rémunération, leur bourse d’étudiant sur critères sociaux et une « bourse de service public » spécialement créée de 217 euros par mois, ils toucheront en moyenne environ 900 euros par mois. En outre, ces étudiants bénéficieront d’un tutorat assuré par un enseignant, qui les accompagnera dans leur formation progressive au métier.

Leur mission sera d’appuyer les enseignants, en participant aux séquences d’enseignement, aux actions de soutien scolaire, et toute autre activité éducative organisée au sein de l’établissement. 

Les candidats à ces emplois ne doivent pas avoir plus de 25 ans, une limite portée à 30 ans s’ils sont handicapés. Dans chaque académie, une commission donnera un avis sur l’aptitude des candidats, en tenant compte notamment du projet professionnel de l’étudiant et de ses résultats universitaires. Seront prioritaires pour être recrutés les étudiants ayant résidé au moins deux ans dans des zones sensibles, ou ayant étudié au moins deux ans dans un établissement secondaire de ces zones ou dans un établissement qui relève de l’éducation prioritaire. Les emplois d’avenir professeur seront affectés dans des établissements du primaire et du secondaire, dans le public comme dans le privé sous contrat. La répartition des postes par disciplines et académies sera fixée dans un arrêté des ministres de l’Education nationale et de l’Agriculture.

Les premiers emplois d’avenir ‘professeur’ seront à pied d’oeuvre dès la semaine prochaine. Le changement, c’est maintenant.

NB / Si vous êtes intéressé(e), vous trouverez tous les détails sur le site de l’académie de Rouen (qui couvre l’ensemble de la Région).

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Assemblée Plénière de la Région Normandie 15 décembre 2016 Monsieur le Président, Je voudrais commencer en saluant Monsieur le Maire et Président de l'agglomération havraise Édouard PHILIPPE, soulignant
Le par
Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Mesdames et messieurs les conseillers régionaux, chers collègues, Je vous ai écouté, Monsieur le Président, avec attention. J’ai noté, comme lors des dernières séances plénières,
Le par

Les derniers contenus multimédias