Relance de l’appel d’offres ‘éolien offshore’: notre mobilisation paie

0 commentaire Le par

arton30585-68633Engagement tenu, bonne nouvelle pour la Haute-Normandie. La mobilisation des élus socialistes a payé.

Après avoir présenté lundi des mesures en faveur de la filière photovoltaïque, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie Delphine Batho a lancé hier l’appel d’offres pour la construction de deux grands nouveaux parcs éoliens, au large du Tréport et de Noirmoutier (Vendée).

Avec ce second appel d’offres le gouvernement confirme, comme il s’y était engagé, sa volonté de soutenir une filière industrielle durable, porteuse d’emplois et tournée vers les énergies renouvelables. Les investissements générés par cet appel d’offres s’élèveront à environ 3,5 milliards d’euros et devraient contribuer à sécuriser près de 10 000 emplois industriels directs. Le Gouvernement Sarkozy-Fillon avait baissé les bras, l’équipe de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault, appuyée par l’ensemble des élus locaux socialistes, l’a fait. Le changement, c’est maintenant.

Les deux parcs, d’une puissance totale de 1.000 mégawatts (500 chacun), comprendront 80 à 100 éoliennes chacun et devraient être inaugurés d’ici 2021-2023. Ils viendront compléter les quatre – Courseulles (Calvados), Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) programmés pour une mise en marche entre 2016 et 2020. Avec ces quatre projets déjà engagés, les éoliennes en mer prévues représentent 3 000 mégawatts au total.

Les candidats devront remettre leurs offres à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) entre
mars et septembre, et les lauréats devraient être désignés en janvier 2014.  Trois critères seront pris en compte : « la qualité du projet industriel et social » (40%), « le prix d’achat de l’électricité proposé » (40%) et « le respect de la mer et de ses usages » (20%) avec les pêcheurs et le secteur touristique notamment. Un prix plafond éliminatoire sera également fixé.

En septembre dernier, Alain Le Vern avait rencontré la Ministre de l’écologie afin de promouvoir le développement de la filière éolien offshore et avait notamment demandé la relance rapide de l’appel d’offres pour le parc éolien du Tréport. Delphine Batho s’était alors engagée à soutenir activement ce dossier comme l’avait confirmé le Premier Ministre lors de la conférence environnementale quelques jours plus tard.

Comme l’a déclaré Alain Le Vern, cet engagement tenu par le gouvernement est une excellente nouvelle pour l’ensemble de la Haute-Normandie. C’est une chance pour notre territoire de contribuer à la transition énergétique du pays et de participer à la réindustrialisation de la France.

Notre mobilisation a payé.

2013-01-08_165712

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Rassembler toutes les forces Normandes" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 16 octobre 2017 Monsieur le
Le par
"Trois propositions pour faire avancer la Normandie" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 26 juin 2017
Le par

Les derniers contenus multimédias