Renault Alpine à Dieppe: une bonne nouvelle industrielle pour la Haute-Normandie

2 commentaires Le par

Lundi, le patron de Renault Carlos Ghosn et celui de Caterham, Tony Fernandes, ont signé un accord de partenariat avec le président de la Région Haute-Normandie Alain Le Vern qui scelle le choix de Dieppe pour faire revivre la marque Alpine.

C’est le résultat d’un patient travail de médiation d’Alain Le Vern et de la députée Sandrine Hurel, avec le Gouvernement, l’agglomération Dieppe-Maritime, la Chambre de Commerce et d’Industrie, Dieppe Meca-Energie, pour faire aboutir ce projet de réindustrialisation.

En soutenant puissamment le projet par la recherche, l’innovation avec l’Appel à projets énergies, la Région a su convaincre Renault et son partenaire britannique Caterham de choisir la Haute-Normandie et le site de Dieppe pour construire ce nouveau véhicule.

Je tiens à saluer l’action du Gouvernement, en particulier d’Arnaud Montebourg, qui a su faire aboutir ce projet bon pour nos emplois, bon pour notre industrie, bon pour notre Région.

Pendant dix ans de gouvernement de droite, nous avons subi le renoncement collectif. Je préfère le redressement productif.

 

 

 

Afficher les 2 commentaires

  • Le moteur de l'Alpine, probablement, sera une version adaptée du R9M, produit à Cléon en Seine-Maritime, qui est un des moteurs les moins polluants (réduction de l’ordre de 20% des émissions de CO2 des moteurs diesels)…
    par nicolasmayer le 12/11/2012

  • Un projet industriel en France c'est effectivement une bonne nouvelle. Mais s'engager dans la voie d'une voiture de sport alors que la politique actuelle est à la taxation de toute voiture "polluante" et qu'il n'existe actuellement aucune vraie familiale qui ne soit pas taxée au nom de l'écologie, j'ai du mal à comprendre.
    par matthieu le 06/11/2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se
Le par
Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore
Le par

Les derniers contenus multimédias