À la une

  • « Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands »

    Lire la suite >>
  • Usine de pales à Cherbourg, permis de construire déposés au Havre : l’éolien normand est dans le vent !

    Lire la suite >>
  • Saint-Etienne-du-Rouvray: l'ignominie a une nouvelle fois frappé la France

    Lire la suite >>
  • H.Morin affirme que la Région appuie sur l’accélérateur ? Encore faudrait-il savoir où elle va

    Lire la suite >>
  • Le rassemblement de la Normandie passe par l’équilibre, pas par la revanche

    Lire la suite >>
  • Ce que nous demandons pour la Région, c’est du sérieux et des actes

    Lire la suite >>
  • Suppression de l'aide aux abonnés du Pont de Normandie : courrier des élus socialistes normands à Hervé Morin

    Lire la suite >>

Dans l'actualité

« Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands »

0 commentaire Le par

"Le Président de Région doit écouter et rassembler tous les Normands; en Normandie, on peut se demander si cela est bien le cas" Mon intervention en séance plénière régionale lundi 3 avril 2017 Monsieur le Président, Mes chers collègues, Monsieur le Président du CESER et membres du CESER, Je voudrais d’abord saluer les personnels régionaux - je profite du fait que nous sommes sur le site de Rouen, en particulier - avec qui, dans le cadre de la précédente mandature, nous avons beaucoup travaillé. Nombreux sont ceux qui s’interrogent, 18 mois après la

Usine de pales à Cherbourg, permis de construire déposés au Havre : l’éolien normand est dans le vent !

0 commentaire Le par

Même s'il faut évidemment rester encore prudent, car le chemin jusqu'à l'activité pérenne et aux emplois durables est encore long, on peut se féliciter de ces deux bonnes nouvelles pour la Normandie. Nous les devons, d'abord, aux compétences, aux savoir-faire industriels et portuaires des salariés Normands. Je tiens aussi à saluer le rôle décisifs des élus locaux, je pense en particulier à Alain Le Vern, Catherine Troallic, Estelle Grelier et Guillaume Bachelay en ex-Haute-Normandie, à Laurent Beauvais, Benoît Arrivé, Geneviève Gosselin, Jean-François Le Grand et Bernard Cazeneuve en ex-Basse-Normandie. Des investissements publics importants et une action collective de longue haleine,

Être à la hauteur de la Normandie

0 commentaire Le par

Assemblée Plénière de la Région Normandie 15 décembre 2016 Monsieur le Président, Je voudrais commencer en saluant Monsieur le Maire et Président de l'agglomération havraise Édouard PHILIPPE, soulignant le plaisir que nous avons de nous réunir aujourd’hui dans ces locaux magnifiques qui viennent à peine d’être inaugurés et qui nous offrent une vue magnifique de la Porte Océane. Monsieur le Président, comme à chaque fois nous avons écouté avec beaucoup d’attention votre propos liminaire et, par un effet presque comique de répétition, nous avons entendu un numéro d’autosatisfaction. Tout ce qui était fait avant était nul, tout ce qui est fait maintenant est formidable. Pardonnez-moi de vous le dire,

Agir sur l’essentiel, écouter les Normands : mon intervention en séance plénière régionale

0 commentaire Le par

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Mesdames et messieurs les conseillers régionaux, chers collègues, Je vous ai écouté, Monsieur le Président, avec attention. J’ai noté, comme lors des dernières séances plénières, beaucoup d’autosatisfaction. Vous avez tout juste, vos prédécesseurs tout faux, etc. Tout cela fleure bon la politique ancienne, j'espère que nous en sortirons un jour. Il me semble important de se garder de ce ton d’assurance qu'il est si facile de prendre et si dangereux d'écouter. Par ailleurs, et c'est nouveau, vous avez indiqué des coupes à venir dans les services publics de la Région, les justifiant par les baisses de dotation de ce méchant gouvernement de gauche. Cela est très

Engageons-nous !

0 commentaire Le par

Trump. On peut se lamenter. Pleurer. Être stupéfait, consterné, en colère. Je le suis, comme beaucoup d'entre nous. Cela ne suffit pas. La victoire de Trump est la défaite de tous les progressistes. La comprendre pleinement, réellement, demande du temps, de la réflexion collective, lucide et sans complaisance, à la mesure du choc. Pour l'heure je ne tirerai donc pas de conclusions hâtives; seulement deux enseignements qui me semblent fondamentaux: Le premier est une évidence: nous, humanistes, 'peuple de gauche' mais pas seulement, devons nous remettre en question. Nous ne sommes pas suffisamment à l'écoute des peuples qui souffrent, en France, en Europe et dans le monde. Nous ne défendons pas suffisamment nos

Les derniers contenus multimédias